Pas de recette miracle en SEO. Pour un site bien référencé, il faut parfois pédaler dans la choucroute. La rédaction est une partie essentielle de votre stratégie de référencement, mais n’oubliez pas quelques ingrédients indispensables : les balises !

Qu’est-ce que les balises HTML ?

Les balises sont comme des repères pour Google : un titre qui lui explique le sujet de votre page, une description qui lui donne les grandes lignes, et des sous-titres qui lui permettent de comprendre la structure de votre page.

Les balises HTML s’insèrent dans le code de votre site, et présentent chacune une fonction essentielle à la lecture de vos pages par Google – mais aussi par vos lecteurs. Même si votre contenu était le plus qualitatif du monde, si les moteurs de recherche n’arrivent pas à le lire, vous ferez chou blanc dans les SERP.

Certaines des balises HTML sont visibles sur votre page, telles que les titres et sous-titres, et d’autres s’affichent dans les pages de recherche ou sur les réseaux sociaux. Pour une optimisation aux petits oignons, vous devez respecter certaines règles : types de caractères, taille des images, nombre de caractères, ou encore qualité de rédaction.

Les balises doivent toujours être bien cuisinées !

Pour gagner en visibilité et séduire les moteurs de recherche, veillez à bien travailler les balises pour les garder au goût du jour.

Des balises Title piquantes et acidulées

Les balises Title sont les premières que Google va lire. Elles décrivent le contenu de votre page, et représentent le titre qui apparaîtra sur les SERP : vous avez tout intérêt à mettre les petits plats dans les grands pour les rédiger comme il faut.

La première chose à retenir : une balise Title doit être percutante, attirante, et donner envie de cliquer sur votre lien. Afin d’éviter qu’elle soit coupée dans les SERP, elle doit être comprise entre 60 et 70 caractères, espaces compris. Pensez à y incorporer vos mots-clés, évitez les caractères spéciaux, bannissez les fautes d’orthographe, et votre balise Title est prête à flamber sur le web !

Des balises Meta description aux petits oignons

Les balises Meta description, tout comme les balises Title, apparaissent uniquement sur les résultats SERP. Ce sont les descriptions de vos pages, qui doivent être en cohérence avec les titres. Elles sont elles aussi limitées à un certain nombre de caractères : entre 90 et 170, espaces compris.

Exactement comme la balise Title, la balise Meta description est déterminante pour inciter le lecteur à cliquer sur votre page. Vous devez également y incorporer les mots-clés et expressions-clés, et la rédaction ne doit comporter aucune faute d’orthographe sans quoi vous pourriez être décrédibilisé aux yeux de l’internaute.

Des balises Hn bien assaisonnées

Votre page présente un titre, une description, et du contenu. Mais pour que ce contenu soit structuré et cohérent, vous devez y ajouter une pincée de sous-titres : ce sont les balises Hn. Elles sont numérotées à partir de H1, puis H2, H3, H4… par ordre d’importance et de lecture.

Le H1 est donc le gros titre de votre page, et il n’y en a qu’un par page. Les balises H2, H3, etc. n’ont aucune limite de caractères, et peuvent être multiples du moment qu’elles suivent une suite logique. Si vous ne voulez pas perdre l’internaute, n’oubliez pas de rester cohérent et dynamique.

Les balises Alt, la cerise sur le gâteau

Ces balises Alt ont la particularité de rester invisible aussi bien sur vos pages que sur les SERP. Elles concernent vos images, et sont infusées dans le code. Leur but est de donner des indications à Google, afin qu’il puisse davantage comprendre votre contenu.

Niveau caractères, elles ne doivent pas dépasser le nombre de 100. Tout comme les autres balises, la balise Alt doit être cohérente, unique, et contenir vos mots-clés principaux pour prouver à Google que votre contenu est pertinent.

Et les réseaux sociaux ?

Il existe des balises qui fonctionnent de la même manière que pour vos pages web, mais cette fois pour les réseaux sociaux lors de partages : ce sont les balises opengraphes.

L’opengraph est en fait un ensemble de balises. En les optimisant, vous pouvez améliorer la visibilité de vos pages web sur les réseaux sociaux. Sur le même principe, il y a la balise og:title et la balise og:description, mais aussi la balise og:url pour l’URL de votre page web et la balise og:image pour la miniature associée au partage.

Pour finir, retenez que chaque balise a son importance, et l’optimisation de votre site web passe par chacune d’entre elles. Vous avez certes du pain sur la planche, mais ce travail est loin de compter pour du beurre !